Accueil > L’association > Ciné-débat « Là où poussent les coquelicots » : se souvenir pour préserver la (...)

Ciné-débat « Là où poussent les coquelicots » : se souvenir pour préserver la paix

Dimanche 11 novembre à 15h 30 plus de cent personnes ont répondu présent à l’appel pour la paix et se sont retrouvé dans l’amphithéâtre du lycée agricole de Fayl-Billot pour la projection du film « Là où poussent les coquelicots » suivi d’un débat. Cette rencontre était initiée et animée par les amis de l’orgue de Fayl-Billot en partenariat avec l’association Autour de la terre qui l’a rendue possible.
Ce documentaire interroge l’archive et l’histoire : « voir » la Première Guerre mondiale… la montrer et l’incarner… les auteurs de bande dessinée présents dans ce film dialoguent avec la profondeur du temps. Le réalisateur, Vincent Marie, historien, terminait ainsi à Fayl-Billot un périple de présentation dans le cadre du mois du Film Documentaire dans l’Est, avant de repartir à Montpelier où il enseigne. Il a pu ainsi commenter l’intérêt de montrer ainsi la première guerre mondiale par le dessin et répondre aux questions du public. Le début du film, avec un des dessinateurs, américain touché par les attentats de 2001, venu à Sarajevo, là où tout avait démarré en 1914, montre bien les phénomènes d’engrenage qui menèrent l’Europe et le monde dans cette tourmente. Cette chronique dessinée de 14-18 a permis au public nombreux d’entrer d’une manière différente dans l’horreur des combats et la souffrance des soldats, par la force du dessin, ce qu’il montre et ne montre pas volontairement parfois. Après le départ du réalisateur Vincent Marie, Stéphane Izri, professeur d’histoire passionné et passionnant et le colonel Jean-Rémy Compain en retraite mais toujours au service des autres, ont animé la suite du débat, avec Ermeline Le Mézo, coordinatrice de l’association Autour de la terre.
Le public s’est intéressé aux questions de « transmission » et du devoir de mémoire. Deux collégiens en tenue de « poilus » ont aussi montré par le port de ces tenues et les connaissances qu’ils en ont, que des jeunes pouvaient en assumer une part. D’autres questions ont permis d’échanger sur la vente d’armes dans le monde, sur la violence, y compris celle des mots de la vie de tous les jours (« combat … gagne ») pour savoir si elles étaient compatibles avec un monde et des sociétés en recherche de paix. Les intervenants ont commenté la nécessité de se tenir prêt à se défendre, collectivement, l’Europe prenant là aussi tout son sens, ou d’être en mesure d’ imposer la paix quand nécessaire sous mandat de l’ONU, la guerre existant toujours, tout en créant toutes les conditions pour que la paix prévale avec de bonnes conditions de vie pour tous les peuples … Les risques nouveaux qui menacent la paix ont aussi été évoqués…dont les approvisionnements énergétiques, facteurs de tensions (et …de grognes). Le public a souri mais pas que, à l’idée de descendre la « température administrative » de 19° à 17°, en remettant gilets et pull over dans les maisons et dans les bureaux …
Ce type d’échange a en tous cas permis de rappeler la fragilité de la paix et la nécessaire implication de chacun de la base au sommet. Le temps que le public est resté discuter autour du verre de l’amitié offert par la municipalité dans le foyer des élèves du lycée, a montré le réel intérêt pour ce type de rencontre et devrait connaitre une suite. Ermeline Le Mézo avait aussi rappelé qu’une prochaine séance d’Autour de la terre se déroulerait en ce même amphithéâtre du lycée le mercredi 21 novembre à 20h00 sur « l’intelligence des arbres » avec débat à l’issue du film, avec le chargé de mission environnement de l’ONF, …des arbres qui savent aussi « communiquer » pour être et durer.

cliquer image

inscrire titre